Standard de la race Spitz Poméranien

Selon la Fédération Cynologique Internationale (AISBL)

Historique

Les Spitz allemands qui descendent du chien des tourbières de l’âge de la pierre « Canis familiaris palustris Rüthimeyer » et des « chiens des cités lacustres » postérieurs sont la race la plus ancienne de l’Europe centrale. De nombreuses autres races en descendent. Dans certaines régions non germanophones, le Spitz-loup porte le nom de « Keeshond » et le Spitz nain celui de « Pomeranian » (de Poméranie).

Aspect général

Les Spitz séduisent par la beauté de leur fourrure redressée par un abondant sous-poil. Le cou pourvu d’une opulente collerette en forme de crinière et la queue touffue portée fièrement sur le dos frappent tout particulièrement. Sa tête aux yeux vifs rappelant celle du renard et ses petites oreilles pointues rapprochées confèrent au Spitz son aspect impertinent caractéristique.

Proportions importantes

Le rapport entre la hauteur au garrot et la longueur du corps du chien est de 1 à 1.

Morphologie conforme au standard ou recherchée

Tête – Région crânienne :

  • Crâne : de grandeur moyenne, le crâne du Spitz, vu de dessus, est le plus large dans sa partie postérieure et va en s’amenuisant en forme de coin jusqu'à la pointe du nez.
  • Stop : modérément à bien marqué, jamais abrupt.

Tête – Région faciale :

  • Truffe : petite et ronde, elle est de couleur noire pur, sauf chez les Spitz à robe marron où elle est de couleur brun-foncé.
  • Museau : il est harmonieusement proportionné par rapport au crâne ; il n’est pas trop long. Chez le Spitz-loup/Keeshond, le Grand Spitz et le Spitz Moyen, le rapport longueur du museau/longueur du crâne est environ de 2/3, chez le Spitz nain, Spitz petit et Spitz Poméranien environ de 2/4.
  • Lèvres : les lèvres ne se recouvrent pas. Elles sont bien tendues et ne font pas de pli à la commissure. Elles sont entièrement noires chez les Spitz de toutes les variétés de couleur, sauf chez les chiens de robe marron où elles sont de couleur brun foncé.
  • Mâchoires/dents : d'un développement normal, les mâchoires présentent un articulé en ciseaux complet formé de 42 dents selon la formule dentaire du chien. La face postérieure des incisives supérieures recouvre en contact étroit la face antérieure des inférieures, les dents étant implantées à l'équerre par rapport aux mâchoires. Chez le Spitz petit, Spitz nain ou Poméranien, l'absence d'un nombre restreint de prémolaires est tolérée. Un articulé en pince est toléré chez tous les Spitz allemands.
  • Joues : les joues sont délicatement arrondies sans être saillantes.
  • Yeux : de grandeur moyenne, de forme légèrement allongée et en position un peu oblique, les yeux sont de couleur foncée. Les paupières sont pigmentées en noir dans toutes les variétés de couleur, sauf chez les Spitz à robe marron où elles sont de couleur brun foncé.
  • Oreilles : les petites oreilles du Spitz sont attachées haut, relativement proches l'une de l'autre, triangulaires et pointues ; elles sont toujours portées dressées avec une pointe bien rigide.
  • Cou : de longueur moyenne, le cou, large à l'insertion entre les épaules, a une nuque légèrement galbée. Sans fanon, il est couvert d'une collerette en forme de crinière.

Corps :

  • Ligne du dessus : elle commence à la pointe des oreilles portées droites et bien dressées et se prolonge après une douce courbure dans le dos court et horizontal. La queue touffue rabattue sur le dos dont elle couvre une partie parachève la silhouette.
  • Garrot/Dos : le garrot, bien sorti, se fond progressivement dans le dos qui est aussi court que possible, droit et solide.
  • Rein : court, large et puissant.
  • Croupe : la croupe est large, courte et non avalée.
  • Poitrine : la poitrine est bien descendue et bombée ; la région sternale est bien développée.
  • Ligne du dessous et ventre : la cage thoracique est développée aussi loin que possible vers l'arrière ; le ventre n'est que modérément relevé.
  • Queue : attachée haut et de longueur moyenne, la queue, très touffue, est dressée dès sa racine, rabattue vers l'avant et roulée sur le dos sur lequel elle s'appuie fermement. Une double boucle à l'extrémité de la queue est acceptée.
  • Membres antérieurs : ils sont droits et le devant est plutôt large.
  • Épaule : l'omoplate est longue et oblique vers l'arrière. L'épaule est bien musclée et fermement attachée à la cage thoracique.
  • Bras : d'une longueur à peu près identique à celle de l’omoplate, il forme avec cette dernière un angle d'environ 90°.
  • Coude : l'articulation du coude est solide, bien contre le thorax et tournée ni en dedans ni en dehors.
  • Avant-bras : de longueur moyenne, vigoureux en comparaison du tronc, parfaitement droit, sa face postérieure est bien garnie de franges.
  • Métacarpe : le métacarpe, solide et de longueur moyenne, forme avec l'avant-bras un angle d'environ 20° par rapport à la verticale.
  • Pieds antérieurs : les pieds antérieurs sont aussi petits que possible, ronds, avec les doigts serrés (pieds de chat) et bien cambrés. Les ongles et les coussinets plantaires sont noirs dans toutes les variétés de couleur, sauf chez les Spitz à robe marron, où ils sont de couleur brune.
  • Membres postérieurs : les membres postérieurs sont très musclés et portent jusqu'au jarret des culottes abondantes. Les postérieurs sont droits et parallèles.
  • Cuisse et jambe : la cuisse et la jambe sont approximativement de même longueur.
  • Grasset (genou) : l'articulation du grasset n'est que modérément angulée ; elle est solide et, dans le mouvement, ne se déporte ni vers l'intérieur ni vers l'extérieur.
  • Métatarse : de longueur moyenne, le métatarse, très robuste, est perpendiculaire au sol.
  • Pieds postérieurs : les pieds postérieurs sont aussi petits que possible, ronds, avec les doigts bien serrés et cambrés (pieds de chat). Les coussinets sont résistants. La couleur des ongles et des coussinets est aussi foncée que possible.
  • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Allures :

  • Par l'effet d'une bonne impulsion, le mouvement du Spitz allemand est coulant et élastique. Les membres se meuvent droit devant.

Peau :

  • La peau, bien adhérente au corps, ne forme aucun pli.

Robe :

  • Qualité du poil : le Spitz allemand a un poil double : un poil de couverture long, droit et écarté et un sous-poil court, épais et ouaté. La tête, les oreilles, les faces antérieures des membres antérieurs et postérieurs et les pieds ont un poil court et dense (velouté). Le reste du corps a un poil long et abondant. Ni ondulé, ni bouclé, ni hirsute, il ne forme pas de raie sur le dos. Le cou et les épaules sont couverts d'une abondante crinière. Les faces postérieures des membres antérieurs sont bien garnies de franges, les membres postérieurs présentent de la croupe au jarret une culotte opulente et la queue est touffue.
  • Couleur : de nombreuses couleurs sont possibles comme le noir, le blanc, le marron ou chocolat... mais la couleur merle entraîne l’exclusion.

Poids :

  • Poids : chaque variété de Spitz doit avoir un poids correspondant à sa taille.

Les défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

Les défauts graves

  • Défauts de construction
  • Tête trop plate, tête en forme de pomme accusée
  • Truffe, paupières et lèvres de couleur chair (ladre)
  • Absence de dents chez les Spitz-loup/Keeshond, les Grands Spitz et les Spitz Moyens
  • Yeux trop grands ou trop clairs, yeux proéminents
  • Allures défectueuses
  • Absence du dessin caractéristique de la face chez les Spitz-loup/Keeshond

Les défauts éliminatoires

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié :

  • Sujets agressifs ou peureux
  • Persistance de la fontanelle
  • Prognathisme supérieur ou inférieur
  • Entropion ou ectropion
  • Oreille cassée
  • Petites taches blanches bien définies dans toutes les variétés de taille
  • Toute couleur comportant le facteur merle

Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

En savoir plus sur le caractère du Spitz Poméranien